Prescrire et les vaccins

Très intéressante intervention de Bruno Toussaint, directeur de la rédaction de la revue indépendante Prescrire, aux Matins de France Culture (@Lesmatinsfcult) :


Les vaccins c’est très divers. Il y a des médicacaments très divers, il y a des médicaments qui sont des poisons comme le Mediator et des médicaments magnifiques comme l’insuline ou les antirétroviraux quand on a le sida.


Dans les vaccins, il y a des vaccins inefficaces, des vaccins dangereux, sans grand intéreêt, c’est à dire sans avoir une efficacité qui les contrebalance et puis il y a des vaccins très importants contre le tétanos, ou la dyphtérie ou la poliomyélite. Il faut faire attention, tous les vaccins ne se valent pas comme tous les médicaments ne se valent pas. Il faut, selon la situation de la personne, dans quel pays elle vit, à quoi elle est exposée ou à quoi elle sera exposée probablement quand il s’agit d’un enfant, etc, il y a plein de facteurs à prendre en compte, ça ne doit pas être automatique. Il y a très peu de choses dont l’intérêt est vraiment évident pour tout le monde. J’ai parlé du tétanos, c’est un exemple classique : c’est une maladie qui ne disparaitra pas, le bacille est dans la nature donc il faut s’immuniser, sinon il y a un risque mortel, très simplement. Et il y a des pays où il y a encore beaucoup de morts de tétanos.


Alors, pour ce qui est de l’obligation, nous à Prescrire on défend depuis longtemps que ce qui compte c’est d’être informé et de pouvoir choisir en connaissance de cause son traitement, ses vaccinations, etc. Donc, de ce point de vue là, la vaccination obligatoire, c’est dommage puisque ça utilise l’argument d’autorité et non pas le raisonnement et le choix éclairé, et ça, pour nous, c’est vraiment une régression.


[...]


Il y a dans l’histoire beaucoup d’exemples où les choix des autorités en matière de vaccins étaient très discutables et, finalement, pas bien fondés, ça n’incite pas à la confiance. Mais tant qu’on en reste à utiliser l’argument d’autorité plutôt que mettre en avant les explications, la pédagogie, l’information, la transparence, ça aura beaucoup de mal à progresser.

Leave a Reply


× neuf = quatre-vingt un


css.php