Systèmes d'informations collectifs en santé

Ne ratez pas la page en anglais : Smart people like it hot
Il n'y a pas qu'en France : Nouvelles d’ailleurs

Chronique : l'échec annoncé du DMP expliqué à un enfant de 5 ans

Le naufrage du DMP, étape par étape

Cette rubrique a été remarquée par Annuaire Sécu








































































































































































































































































































































Le 14 décembre 2010,
lendemain du lancement prévu du DMP,
le site donne déjà la date et l'heure.
Mais rien de plus !









Le 29 février 2012,
un an après le lancement,
772 DMP ouverts en Île-de-France.




















































Démonstration du théorème ASIP
(Absence de Science Inflation de Pognon)

Postulat 1 : En gestion d'information, la connaissance c'est la puissance
Postulat 2 : Le temps, c'est de l'argent

Comme le sait tout physicien, la puissance est du travail divisé par du temps.
En équation : Puissance = Travail / Temps

Si nous lui appliquons les postulats Connaissance = Puissance et Temps = Argent,
nous pouvons induire que Connaissance = Travail / Argent,
d'où nous tirons la formule finale Argent = Travail / Connaissance

Il est ainsi démontré que, pour une quantité de travail quelconque,
lorsque la connaissance tend vers zéro,
l'argent injecté doit tendre vers l'infini.


  • 3 décembre 2002 - Jean-François Mattei, Ministre de la santé charge le professeur Marius Fieschi d'élaborer un rapport sur le Dossier médical partagé

  • 24 juin 2003 - Communiqué du Ministère de la santé, de la famille et des personnes handicapées
    • Dossier médical partagé : Le rapport Fieschi remis au Ministre
      Extraits:
      Le Ministre de la santé [...] Jean-François Mattei, a reçu ce jour les conclusions du travail sur le dossier médical partagé, dont il avait chargé le professeur Marius Fieschi le 3 décembre 2002.
      La note d'orientation remise ce jour au ministre propose quatre expérimentations pilotes sur trois ans portant sur quatre bassins de population (Marseille, Lille, Grenoble et Poitiers).
      Le rapport

  • 8 décembre 2003 - John Reid - Health Secretary - Royaume-Unis
    • All patients to have electronic record
      Extraits:
      Every NHS patient in England will have an individual electronic care record by 2010, Health Secretary John Reid announced today.
      The NHS Care Records Service will connect more than 30,000 GPs and 270 acute, community and mental health NHS trusts in a single, secure national system.
      The ten year £620m contract to set up and run the service has been awarded to BT.

  • 24 mai 2004 - Philippe Douste-Blazy - Ministre de la santé et de la Protection sociale
    • Dossier médical partagé : une économie de près de 4 milliards d'euros par an
      Extraits:
      Le ministre a déclaré le 24 mai à Toulouse que cette mesure permettrait d'éviter la réalisation d'actes médicaux redondants ou inutiles et d'économiser, [à terme], 3,5 milliards d'euros par an.
      A terme, l'accès à ce dossier conditionnera le remboursement des soins.
      L'objectif est que le déploiement du dossier médical informatisé commence dès le premier semestre 2005 et que la généralisation à l'ensemble de la population soit possible dans les deux ans, c'est à dire en 2007.

  • 22 janvier 2005 - Philippe Douste-Blazy - Ministre de la santé et de la Protection sociale
    • Clôture du 20ème anniversaire de l’UNOF
      Extraits:
      Je suis heureux de vous annoncer la mise en place de l’équipe chargée de mener à terme ce projet central de la réforme. Pierre Bivas assurera la direction technique du projet et Jacques Beer Gabel sera consultant pour les grands systèmes d’information. Pour encadrer le dispositif, Dominique Coudreau présidera la mission. Elle pourra obtenir également le concours d’experts de la Caisse des Dépôts et Consignations sur certains sujets.

  • 4 février 2005 - Monde Informatique
    • Les grandes réformes misent sur l'informatique
      Extraits:
      Et, surtout, les calendriers dérapent : le décret sur l'hébergement des données médicales est en attente depuis 2002, le cahier des charges du DMP depuis l'été dernier (ce qui rend à peu près impossible de réaliser ce qui était prévu : une véritable expérience pilote d'ici à l'été 2005 et une généralisation en 2007).

  • 18 et 19 avril 2005 - Lesiss

  • 17 mai 2005 - Pierre Bivas - Directeur du GIP DMP

  • 16 juin 2005 - Xavier Bertrand - Ministre de la santé et des solidarités
    • Rapport de la mission d'évaluation et de contrôle des lois de financement de la sécurité sociale (MECSS)
      Extraits:
      On l'a dit, je n'ai pas pour habitude de pratiquer la langue de bois. Le coût du DMP dépendra du cahier des charges qui sera élaboré dans moins d'un mois par le groupement d'intérêt public (GIP). Je puis dire que, par rapport au chiffre qui avait été avancé à une époque, plus nous avançons, plus le DMP se simplifie. Pour nous, le 1er juillet 2007 marquera la première étape, avec deux aspects prioritaires. Le premier est la lutte contre la iatrogénie. Le DMP nous permettra de diminuer les hospitalisations liées à des abus de médicaments ; il y en a actuellement 128 000 par an. Le second objectif est de combattre les redondances. Aujourd'hui, 15 % des examens médicaux sont réalisés en double, pour un coût estimé par la CNAMTS entre 1 et 1,5 milliard d'euros par an.
      Après l'élaboration du cahier des charges, le mois prochain, nous choisirons, au plus tard à la rentrée 2005, des sites pilotes pour montrer aux Français ce qu'est un dossier médical personnel et ce qu'il apporte à la qualité des soins.
      Nous procéderons ensuite, au printemps 2006, à la première évaluation de ces sites pilotes pour arrêter le mode de diffusion sur l'ensemble du territoire.

  • 27 juillet 2005 - Quotidien du Médecin
    • Le dossier médical perd la tête
      Extraits:
      Le Dossier médical personnel (DMP), ce drôle de serpent de mer hydrocéphale qui avance à la vitesse d'un escargot, vient de perdre la tête. Pierre Bivas, nommé en janvier par Philippe Douste-Blazy à la tête du groupement de préfiguration du DMP a été remercié par Xavier Bertrand. Il devrait être remplacé par Jacques Beer-Gabel au poste de directeur du GIP. Dominique Coudreau, déjà président du comité d'orientation, devrait assurer la présidence du conseil d'administration du GIP.
      L'avenir du DMP doit se jouer cet été avec le choix de douze projets territoriaux et le lancement d'expérimentations en octobre. La tournure des événements pourrait compromettre ces prévisions même si Jacques Beer-Gabel assure que « tout va se dérouler comme prévu : le GIP suivra le calendrier avec d'autres personnes. Une dynamique forte est engagée et il n'y a pas aujourd'hui de blocage ».
      Le ministère de la Santé confirmait la semaine dernière que des premières expérimentations auraient lieu sur des sites pilotes au second semestre 2005.


  • 4 août 2005 - Le Point
    • DMP : dossier sensible
      Extraits:
      Sans bruit, mi-juillet, Xavier Bertrand, le ministre de la Santé, a limogé Pierre Bivas, brillant polytechnicien, chargé, depuis avril seulement, du dossier médical personnalisé (DMP), l'un des chantiers phares de la réforme de l'Assurance-maladie. Ses successeurs (Dominique Coudreau, venu de la CNAM, et Jacques Beer-Gabel, venu du privé) ont été nommés sur-le-champ.
      Ce changement est une preuve supplémentaire de la gestation douloureuse du dispositif.

  • 3 novembre 2005 - Sénat - Jean-Jacques Jégou
    • Rapport d'information sur l'informatisation dans le secteur de la santé
      Votre rapporteur spécial a relevé les difficultés de mise en place du dossier médical personnel (DMP), qui constitue l’une des réformes structurantes récemment engagées. Il a ainsi constaté que le calendrier de mise en oeuvre apparaissait irréaliste et que chaque patient ne disposerait pas, en juillet 2007, d’un dossier médical personnel substantiel.
      Le Dossier Médical Personnel (DMP), qui aurait dû constituer un puissant levier pour l'informatisation dans le secteur de la santé, ne fait que révéler les carences des systèmes d'information médicaux.
      Le calendrier fixé pour le DMP, qui apparaît intenable aux yeux de l’ensemble des personnes rencontrées – y compris du côté britannique ! –, conduit à précipiter la démarche, au risque d’oublier l’objectif final.

  • 10 avril 2006 - GIP-DMP
    • Le GIP-DMP confirme son attachement aux expérimentations et procède à l'examen des modalités de la généralisation
      Le CA du GIP DMP s'est réuni le 7 avril 2006. Après avoir fait un point sur la préparation des expérimentations, il a réaffirmé son attachement à l'implication de tous les acteurs dans la mise en place du DMP et sa volonté de s'appuyer sur ces expérimentations, qui ont lancé une dynamique au niveau local.
      Le Conseil d’administration a décidé sur proposition de son président de mettre fin aux fonctions du directeur du GIP-DMP, Jacques Beer Gabel. Le nouveau directeur sera nommé au prochain Conseil d’administration, le directeur adjoint assurant l’intérim durant cette vacance.

  • 11 avril 2006 - CISS
    • Le Dossier Médical Personnel en voie de coma ?
      Le comité d’orientation du GIP-DMP reste une chambre d’enregistrement si ce n’est un comité de promotion d’un DMP sur lequel nous avons perdu toute visibilité...
      La valse des directeurs du GIP-DMP continue : déjà deux démissionnaires ou démissionnés en un an !
      Le comité d’agrément des hébergeurs n’est pas en situation de donner des agréments dans des délais. Parce qu’on ne lui a affecté aucun moyen, mais surtout parce qu’il n’existe pas de référentiels sur la base desquels il pourrait agréer.

  • 18 avril 2006 - Philippe François - iFRAP
    • DMP - Le Dossier Médical Personnel, c'était un si beau projet !
      Mettre en place 62 millions de dossiers médicaux, les tenir à jour, les rendre accessibles de partout et les sécuriser, c'est au moins aussi complexe que construire l'A380. Mais EADS n'a pas dit à ses équipes et à ses sous-traitants : "commencez la construction, on vous donnera le cahier des charges plus tard", "comme on est en retard, sautez la phase 1 d'expérimentation et passez tout de suite à la phase 2", "développez chacun votre modèle (6 au total), on verra plus tard comment les raccorder", "on a pris un an de retard en un an, je veux pas le savoir !" et "on ne sait pas comment le financer, mais faites-nous confiance". C'est ainsi que le projet DMP est mal engagé. Pas étonnant que Pierre Bivas, le Président du projet, ait démissionné en juillet 2005, que le Directeur Jacques Beer-Gabel vienne d'être viré au moment où les industriels qui travaillent sur le DMP publient un appel au secours.

  • 16 mai 2006 - ZD net


  • 22 mai 2006 - Lesiss et snitem
    • Note sur le DMP
      Synthèse sur le DMP
      L'annonce d'un brusque changement de stratégie dans le déploiement de ce projet, alors que l'ensemble des acteurs étaient mobilisés depuis près de 18 mois (associations de patients, praticiens hospitaliers et libéraux, industriels spécialisés), suscite une vague d'incompréhension.

  • 23 mai 2006 - Xavier Bertrand - Ministre de la santé et des solidarités
    • 2èmes rencontres parlementaires sur le Dossier Médical Personnel
      Les expérimentations terrain pourront donc débuter début juin et seront prolongées jusqu’à la fin 2006.
      Si le DMP doit se faire avec les industriels, il ne doit cependant pas devenir une course technologique qui ferait oublier les objectifs de santé publique.
      Je suis convaincu que les tests de terrain vont lever les doutes et créer une véritable dynamique autour de notre objectif de généralisation à partir de juillet 2007.
      Plus de 80 % des Français attendent leur DMP : je leur donne rendez-vous en 2007 pour l’ouverture de leur dossier médical personnel. Et au-delà, je leur donne rendez-vous dans les années à venir pour mesurer combien la qualité et la sécurité des soins ont été améliorées grâce à la généralisation et à l’interopérabilité des systèmes d’information de santé.

  • 24 juillet 2006 - Documental
    • DMP : la gouvernance des grands projets en question
      L'objectif, déjà considéré au départ comme utopique par de nombreux experts, semble irréalisable compte tenu du retard déjà accumulé par le projet.
      Paradoxalement, malgré des décisions visant à hâter le déploiement du projet et malgré toute cette gesticulation, concrètement peu de choses bougent.
      Les points qui n'avaient pas été précisés au moment du lancement du projet n'ont toujours pas été clarifiés deux ans plus tard [...] C'est dire que le projet n'avance pas sur des points cruciaux qui conditionnent pourtant en grande partie sa réussite.

  • 11 décembre 2006 - Pascal Pénaud
    • Rapport à la commission consultative des marchés des organismes de sécurité sociale (CCMOSS)
      Le marché est passé alors que le contexte réglementaire n'est pas encore défini et sans qu'une évaluation formelle des leçons tirées des expérimentations ait été fournie à votre rapporteur
      Le choix d'un appel d'offres restreint est non étayé et criticable
      Les personnes rencontrées ont fait état de demandes pressantes du cabinet du ministre concernant le choix de la procédure, certains estimant même que ce choix est « politique »
      Les délais de réalisation paraissent extraordinairement court
      Votre rapporteur n'a pas le sentiment que le GIP est en capacité de maîtriser cette procédure...

  • 21 décembre 2006 - Le Quotidien du Médecin
    • La date de lancement du DMP compromise
      Selon plusieurs sources concordantes, il y a désormais de fortes chances que le DMP manque son rendez-vous du 1er juillet 2007, puisque la nouvelle procédure d’appel à candidatures pour l’hébergeur de référence (1) vient d’être invalidée par la commission des marchés.


  • 23 décembre 2006 - Lesiss
    • Lettre ouverte au Premier ministre
      En dépits des efforts soutenus des services de l’Etat, il apparaît désormais évident que sans une reconfiguration du projet et de son calendrier, ce projet, essentiel pour la France, court à un échec cuisant.

  • 29 décembre 2006 - Libération
    • De big docteur à Big Brother
      Autoriser l'usage du numéro de Sécu pour se connecter au dossier médical personnel est lourd de conséquences.
      Pour préserver la confiance du corps social, pour que Big Docteur ne se confonde pas avec Big Brother, il convient de placer sur le même plan d'exigence l'utilité sociale du DMP et la préservation de la sphère privée des personnes.

  • 30 décembre 2006 - Le Figaro
    • Dossier médical : les obstacles s'accumulent
      La phase de test s'achève. En théorie, le « vrai » DMP naîtra mi-2007. Mais les doutes ne manquent pas.
      L'échéance du 1er juillet est jugée irréaliste depuis longtemps par beaucoup de spécialistes. Mais elle est inscrite dans la réforme de l'assurance-maladie (les patients qui refusent le DMP devaient même être moins bien remboursés à partir de cette date) et les deux ministres de la Santé successifs, Philippe Douste-Blazy et Xavier Bertrand, se sont arc-boutés dessus.

  • 15 janvier 2007 - Le Quotidien du Médecin
    • Le DMP se ramassera à l’automne
      L’objectif légal du 1er juillet étant intenable, le lancement du DMP est désormais reporté « à l’automne 2007 ».
      Chez les pionniers du dossier médical personnel, l’irréalisme du calendrier était devenu un secret de Polichinelle.
      Au regard des sommes versées aux six consortiums chargés d’héberger les dossiers, les praticiens de terrain estiment que le bilan des expérimentations est assez maigre.

  • 23 janvier 2007 - Assemblée nationale
    • Questions au gouvernement - Dossier médical personnel
      M. Jean-Marie Le Guen. Selon vous, monsieur le ministre, le dossier médical personnalisé, qui représentait à la fois une garantie de santé pour nos concitoyens et une économie de plus de 2,5 milliards d’euros pour l’assurance maladie, devait entrer en vigueur dès 2007. Or nous ne voyons rien venir.
      M. le ministre de la santé et des solidarités. Le dossier médical personnel verra le jour en 2007, comme prévu. Il concerne aujourd’hui 38 000 patients, qui l’expérimentent et nous montrent déjà leur attachement à ce dossier et son utilité pour les médecins comme pour eux-mêmes. Le portail du dossier médical personnel sera ouvert au 1er juillet, comme prévu.

  • 2 février 2007 - CISS
    • Attention en traversant la voie, un masquage peut en cacher un autre !
      Alors que le Comité d’orientation du GIP-DMP (COR) avait déjà tranché sur la nécessité d’offrir au patient la possibilité d’un masquage invisible de ses données de santé, la Confédération Syndicale des médecins français (CSMF) a obtenu la remise en question de cette orientation.

  • 13 février 2007 - Les Echos
    • Le dossier médical personnel à nouveau dans l'impasse
      Quand l'appel d'offres sur « l'hébergeur de référence » du dossier médical personnel (DMP) va-t-il sortir ? [...] les industriels ne voient rien venir et ils s'en inquiètent.
      Dans ce contexte, « les relations sont devenues très tendues entre le GIP DMP et le cabinet », indique un industriel.

  • 20 février 2007 - CNIL

  • 23 février 2007 - ZDNet France
    • Dossier médical personnel: la Cnil réclame plus de confidentialité
      La balle est désormais dans le camp du ministre de la Santé, Xavier Bertrand, seul à pouvoir imposer une solution par décret.
      Du coup, selon des sources proches du dossier, l'échéance de novembre 2007 pour généraliser le DMP n'est plus tenable. Le dossier médical informatisé français devrait désormais être déployé à l'horizon 2008/2009.

  • 29 mars 2007 - Philippe Bas - Ministre de la Santé et des Solidarités

  • 1 avril 2007 - Philippe Bas - Ministre de la Santé et des Solidarités
    • Communiqué de presse : Nomination du nouveau Directeur du GIP-DMP  
      Monsieur Patrick Drahi est nommé ce jour au poste de Directeur du Groupement d'Intérêts Politiques du Dossier Médical Personnel (GIP-DMP) en remplacement de Monsieur Jacques Sauret.
      L'une des premières mesures annoncées par le nouveau Président concerne la généralisation d'un DMP prototype dès juillet 2007, afin de recueillir très tôt les critiques des usagers.

  • 14 avril 2007 - CNIL
    • CNIL - La CNIL contrôle le dossier médical personnel
      La CNIL a contrôlé sur place les principaux acteurs de l’expérimentation du DMP : hébergeurs, centres hospitaliers, réseaux de santé, médecins libéraux et centres d’appel.
      A l’issue de ces contrôles, la CNIL souligne que la courte durée d’expérimentation du DMP ne permet pas de mesurer son fonctionnement effectif et que les mesures de sécurité doivent être renforcées.

  • 27 avril 2007 - Le Quotidien du Médecin
    • Pionnière, l'Urml de Picardie jette aujourd'hui l'éponge
      L'Union régionale des médecins libéraux de Picardie, très impliquée en 2006 dans l'expérimentation du DMP, dénonce sa mise à l'écart dans les appels à projets qui sont prévus pour maintenir la dynamique créée sur le terrain.
      Elle se plaint d'une emprise des hospitaliers et de l'assurance-maladie.

  • 21 juin 2007 - Le Point
    • Roselyne Bachelot veut relancer le Dossier médical personnel
      Roselyne Bachelot affirme qu'elle ne se contentera pas d'un énième plan d'urgence face au dérapage des dépenses de santé et entend relancer "très vite" le projet de Dossier médical personnel (DPM).
      "Le DMP est au point mort, mais je vais le relancer très vite. Il est impossible de mener une politique de santé dans ce pays, que ce soit en ville ou à l'hôpital, sans DMP", ajoute la ministre de la Santé.

  • 5 juillet 2007 - Le Quotidien du Médecin
    • Bachelot commande un état des lieux
      Roselyne Bachelot veut faire avancer le dossier médical personnel (DMP), mais à pas comptés.
      Le début du déploiement du DMP (qui se fera au moins sur quatre ans) est maintenant attendu à la mi-2008.

  • 6 juillet 2007 - Le Monde Informatique
    • Le GIP-DMP appuie un projet de messagerie sécurisée
      Depuis la mise en cause du DMP par sa ministre de tutelle, le GIP-DMP est fébrile.
      De fait, que la question de l'architecture générale et technique du DMP ne soit toujours pas tranchée donne raison à la ministre.

  • 17 août 2007 - Le Quotidien du Médecin

  • 21 août 2007 - Le Monde

  • 3 septembre 2007 - Le Quotidien du Médecin
    • Les propositions de l'UMP
      L'audit de l'Inspection générale des finances (IGF) et de l'Inspection générale des affaires sociales (Igas) sur la conduite du chantier « Dossier médical personnel » (DMP) est attendu « fin septembre » par la ministre de la Santé. Mais un rapport de l'UMP, que « le Quotidien » s'est procuré, plaide d'ores et déjà en faveur d'une gestion moins étatique du projet et d'une généralisation « en tache d'huile » en 2009 à partir des expérimentations régionales.

  • 16 octobre 2007 - Le Quotidien du Médecin
    • Le projet DMP à hue et à dia
      La remise de l'audit sur le projet DMP a été repoussée après le 15 octobre. En attendant, les avis divergent sur la méthode à adopter pour relancer le dossier médical personnel...

  • 24 octobre 2007 - Fédération des utilisateurs de logiciels médicaux et communicants
    • Echec du DMP : Xavier Bertrand prêt à témoigner devant la commission parlementaire
      Jérôme Cahuzac : (...) Les seuls éléments de réforme efficaces auraient dû être les médicaments génériques et le dossier médical personnalisé - le DMP. Qu’en est-il advenu ? (...) Quant au DMP, il est encore dans les limbes et sa généralisation, qui avait été annoncée pour 2007, est reportée, officiellement jusqu’en 2010 et bien plus probablement sine die.

  • 29 octobre 2007 - Assemblée nationale
    • Séance du lundi 29 octobre 2007
      M. Roland Muzeau – Cet article poursuit la mise en œuvre du dossier médical partagé, instauré en 2004 par M. Douste-Blazy. Son secrétaire d'état M. Bertrand vantait alors devant l'Assemblée nationale une « innovation majeure », « un des piliers de notre action de préservation et de modernisation de notre système de santé ». Dans son élan, il promettait même que le DMP serait accessible début 2005 dans certains sites pilotes et généralisé en 2006 et 2007, voire plus tôt. Mais trop d'optimisme tue l'optimisme. Depuis, le DMP a reçu plusieurs surnoms – de « dossier mal parti » à « Douste m'a planté » – et sa mise en œuvre est reportée à un horizon lointain.

  • 29 octobre 2007 - GIP DMP

  • 14 octobre 2007 - FULMEDICO

  • 12 novembre 2007 - Ministère de la Santé, de la Jeunesse et des Sports

  • 13 novembre 2007 - Le Monde

  • 12 décembre 2007 - Le Quotidien du Médecin
    • La relance du DMP prendra six mois
      La ministre de la Santé a repoussé « à la fin du printemps » le séminaire qui doit clore une phase de concertation et fixer une nouvelle feuille de route au DMP. Roselyne Bachelot mandate une task-force pour une mission de réflexion et conforte la direction du GIP-DMP.
      Au-delà de ces nouvelles orientations, la ministre veut «tirer les leçons du passé (sans) en faire table rase». Parmi «les acquis à souligner», elle a cité «la forte popularité du DMP» – ce qui semble écarter la piste d'un changement de nom de l'outil –, mais aussi et surtout l'équipe du Groupement d'intérêt public concerné (GIP-DMP). Le limogeage attendu par certains acteurs du terrain n'aura manifestement pas lieu.

  • 20 décembre 2007 - GIP DMP

  • 30 janvier 2008 - Les Echos

  • avril 2008 - Décision Santé
    • Système d'information de santé : faut-il sauver le DMP ?
      Le DMP ou la grande illusion… Malgré un plan de relance annoncé avec grand fracas par le pouvoir central, industriels et associations de patients restent échaudés par les premières expériences. Paradoxe : alors que le DMP repousse les initiatives, de nombreux frères siamois prennent leur envol…

  • 23 avril 2008 - i-Med

  • 29 avril 2008 - L'Informaticien
    • La Relance du DMP... La Saga continue
      « L’arche de Noé a été construite par une bande d’amateurs… Le Titanic a été construit par des professionnels… ! »
      L’approche du DMP an II est donc déjà complètement obsolète. C’est à peu près comme si Google décidait de lancer une suite logicielle packagée pour concurrencer Office de Microsoft.

  • 12 juin 2008 - Le Figaro
    • Le dossier médical contesté par le comité d'éthique
      Le Comité, dans son ensemble, estime que le DMP, tel qu'il est proposé, ne permettra pas d'atteindre le but poursuivi, à savoir d'associer une meilleure coordination des soins conduisant à l'amélioration de leur efficience et de leur qualité, avec une meilleure utilisation des dépenses de santé pour un coût identique ou diminué.
      Cette position pourrait contribuer à remettre en question ce projet qui s'est déjà révélé être un gouffre économique et qui devrait, s'il est finalisé, nécessiter un financement de plus d'un milliard et demi d'euros.

  • juillet 2008 - Décision Santé
    • DMP : Jacques Sauret reprend la main
      Après le maître d’œuvre (en l’occurrence Roselyne Bachelot-Narquin), le maître d’ouvrage, Jacques Sauret, directeur général du Gip-DMP, a défini les contours de ce que pourrait être le DMP nouveau. [...] Une manière comme une autre de signer son retour, après une longue période de mutisme...

  • 19 novembre 2008 - Quotimed.com
    • Jean-Yves Robin nommé à la direction du GIP-DMP
      La nomination de Jean-Yves Robin, qui prendra ses fonctions dans 15 jours, était sans surprise car attendue depuis des semaines. Elle a été entérinée par le CA du GIP-DMP non sans évoquer les éventuels « conflits d’intérêts » en raison du profil du candidat soutenu par le ministère de la Santé.


  • 4 février 2009 - Cours des Comptes
    • La gestion du GIP « Dossier médical personnel »
      Le GIP DMP, prévu par la loi du 13 août 2004 relative à l’assurance maladie, a été créé en 2005 pour mettre en place un système informatique donnant aux 63 millions d’assurés accès par Internet à leur dossier médical. Le calendrier fixant initialement sa généralisation à la mi-2007 a été confirmé par le 5ème comité interministériel pour la société de l’information, présidé par le Premier ministre en juillet 2006.
      L’irréalisme de cette échéance était pourtant déjà notoire.

      Cette petite structure (65 emplois et 23M€ de dépenses en 2007) devait disparaitre en 2011, une fois desservis les quelque 500 000 professionnels de santé concerné (en incluant ceux des établissements hospitaliers) ainsi que l’ensemble des assurés. Ces ambitions démesurées, en total décalage avec les contraintes techniques et les moyens humains et financiers mis en oeuvre, ont été déçues.

  • 9 avril 2009 - Le Républicain Lorrain
    • Roselyne Bachelot promet une « 1ère version » nationale en 2010
      La ministre de la Santé a remis en selle jeudi le Dossier médical personnel (DMP), qui a accumulé les déboires depuis l'annonce de sa création en 2004, en promettant une « première version nationale » dès 2010, tout en prévenant qu'elle serait « modeste. »

  • 23 avril 2009 - challenges.fr

  • 15 septembre 2009 - Legifrance

  • 4 novembre 2009 - TICsante.com
    • DMP : l'appel d'offres est lancé
      Les candidats à l'hébergement national unique du DMP (dossier médical personnel) ont jusqu'au lundi 14 décembre pour répondre à l'avis d'appel public à concurrence, publié le 14 octobre au Bulletin officiel des annonces des marchés publics (BOAMP).

      Le nombre total de DMP devrait atteindre 2 millions l'année du lancement (2010), 5 millions la deuxième année (2011), 9 millions la troisième année (2012), 11 millions la quatrième année (2013) et finalement 13 millions en fin de premier cycle (n+4, 2014), soit 20% de la population visée (65 millions), selon l'agence. Le titulaire du marché devra s'engager sur une capacité minimale d'hébergement de cinq millions de DMP, quel que soit le niveau de l'activité réelle constatée.

      Selon les prévisions de l'Asip, l'année de lancement du dispositif, 20% des 271.000 professionnels de santé libéraux (54.000), 10% des 3.840 laboratoires d'analyses de biologie médicale (LABM, 380) et 20% des 3.530 établissements de santé publics et privés (710) devraient être en mesure d'alimenter le DMP. La capacité des professionnels à alimenter le DMP devrait progressivement monter en puissance pour atteindre en 2012 50% des professionnels de santé libéraux (60% en 2014, soit près de 163.000), 30% des LABM (50% en 2014, 1.920) et 55% des établissements (80% en 2014, soit plus de 2.800).

  • 1 décembre 2009 - linformaticien.com
    • Le retour du DMP
      Instruit par l’échec, M. Robin n’indique aucun plan précis de montée en charge...

      Notons que la relance du projet DMP intervient à un moment où l’université de Harvard vient de publier une étude auprès de 4000 hôpitaux américains selon laquelle l’informatisation n’aurait pas fait économiser un quelconque centime ni amélioré l’efficacité administrative des établissements.


  • 15 mars 2010 - AFP
    • Dossier médical personnel informatisé: La Poste et Atos retenus
      Le consortium dont font partie La Poste et Atos Origin hébergera les données du futur dossier médical personnel (DMP) informatisé...

      L'Asip Santé a procédé le 10 mars 2010 à la notification du marché. Cette étape marque le début des travaux visant à disposer avant la fin de l'année 2010 d'une capacité d'hébergement d'un minimum de 5 millions de DMP...

  • 22 juillet 2010 - Quotimed.com
    • Bachelot annonce le lancement du DMP national à partir de décembre
      Une première version nationale du dossier médical personnel (DMP), qui doit permettre à chaque assuré d’avoir un accès électronique rapide à ses données de santé, sera déployée « dès le mois de décembre prochain », a assuré ce jeudi la ministre de la Santé Roselyne Bachelot.

      La ministre veut croire que désormais « les conditions techniques nécessaires au DMP sont réunies » [...] « Je m’étais engagée à lancer le DMP en 2010, cet engagement sera tenu » a martelé la ministre.

  • 11 octobre 2010 - TICsanté.com
    • Accès des patients au DMP: le président de l'Asip santé annonce des expérimentations en 2011
      Les Français disposeront d’un accès à leur dossier médical personnel, selon des procédures qui seront testées et validées par l’Asip santé à partir de 2011.

      Michel Gagneux a néanmoins considéré que les travaux accomplis jettent les fondations d’une tâche bien plus vaste. "Ce qui est en train de se mettre en œuvre n’est encore que du papier, de l’intention, un cadre qui va permettre à l’action de se déployer. L’essentiel reste à faire (…). Nous avons devant nous encore 4, 5, 6 années de travail extrêmement important".


  • 13 décembre 2010 - TICsanté.com
    • Le lancement du DMP suspendu à la présence de Xavier Bertrand
      Le lancement national du DMP devait être l’attraction principale de la Conférence nationale de l’agence des systèmes d’information partagés de santé (Asip santé), originellement programmée ce lundi 13 décembre à Paris.

      Mais les personnes invitées à participer à cet événement ont été averties par l’Asip santé d’un "report de date" en raison d’une "contrainte d’agenda" de Xavier Bertrand.

  • 10 janvier 2011 - TICsanté.com
    • L'Asip santé se satisfera de 500.000 DMP "actifs" fin 2011
      L’Asip santé ne prévoit pas un déploiement fulgurant du DMP en 2011. "Si, à la fin de l’année, on avait entre 1 et 2 millions de DMP, ce ne serait probablement pas ridicule", a indiqué le directeur de l’agence, Jean-Yves Robin, lors d’une conférence de presse organisée le 5 janvier.

      Néanmoins, la quantité de dossiers créés ne semble pas être la priorité de l’Asip santé. "Si on en a 500.000 avec des professionnels de santé actifs, des documents dedans et qui jouent vraiment un rôle de coordination des soins, on sera au cœur du bénéfice attendu. Nous préférons de loin 500.000 DMP qui remplissent pleinement leur fonction que 2 millions de DMP qui sont là pour pouvoir dire qu’on les a", a-t-il ajouté.

  • 29 novembre 2011 - assemblee-nationale.fr
    • Projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2012
      M. Gérard Bapt. ... Je vous inciterai également à la plus grande prudence et sans doute à effectuer une pause afin d'évaluer le dossier médical partagé...

      Aujourd'hui, seuls 39 000 dossiers ont été créés, pour un coût approchant les 200 millions d'euros. Des subventions de 50 000 à 100 000 euros viennent d'être promises aux établissements qui adopteraient le dispositif, et 280 établissements se sont déjà portés candidats : on peut presque s'étonner qu'il n’y en ait pas davantage. Il se dit également que 50 millions d'euros ont été consacrés à la promotion du système. Mme la secrétaire d'État, je vous ai connue, lorsque vous siégiez sur les bancs de notre commission des finances, très attentive à la question de l'efficience des crédits publics engagés…

  • 26 décembre 2011 - gouvernement.fr
    • Le dossier médical personnel entre en phase de déploiement
      Près de 55 000 Français disposent désormais d'un dossier médical personnel (DMP).

      Il constitue l'un des principaux leviers "au déploiement des services d'e-santé", a rappelé Nora Berra, lors des rencontres parlementaires sur les systèmes d'information de santé, le 12 octobre 2011.

  • 6 février 2012 - blogs.mediapart.fr
    • Santé: les dangers du dossier médical partagé
      Spécialiste des questions de santé, le député Gérard Bapt (PS) réclame un moratoire sur le projet du dossier médical partagé, en attendant une évalutation indépendante de la Cour des Comptes. Il craint que ce chantier devienne «une construction (...) technocratique», onéreuse et «peu sécurisée», sans réel intérêt pour le corps médical et les patients.


  • 7 mars 2012 - impact-sante.fr
    • Le DMP n’est pas une coquille vide
      Les bénéfices attendus du DMP en termes de coordination des soins ne sont pas pour aujourd’hui. Il faut qu’un nombre suffisant de professionnels de santé l’utilise pour que le bénéfice soit constaté. Nous sommes au début d’une longue histoire. Reste à constater que les DMP sont loin d’être vides. Car pour chaque dossier ouvert, nous avons en moyenne 2 documents partagés [...]

  • 14 mars 2012 - ticsante.com
    • DMP: Gérard Bapt dénonce le "dumping" de l'Asip santé dans les hôpitaux
      Le député socialiste Gérard Bapt suggère que les subventions versées par l’agence des systèmes d’information partagés de santé (Asip santé) aux établissements de santé pour favoriser le déploiement du dossier médical personnel (DMP) ont pour but de "faire rapidement du chiffre pour sauver le projet", dans un courrier adressé à la secrétaire d’Etat à la santé, Nora Berra. [...]

      "Un projet industriel engageant aussi lourdement les finances publiques me semble devoir répondre à des exigences précises pour éviter qu’il ne dérive sans fin vers un gouffre financier", ajoute-t-il.

  • 27 août 2012 - lemonde.fr
    • Le dossier médical personnel, très mal ficelé
      C'est un constat sévère que dresse la Cour des comptes dans son rapport sur "le coût du dossier médical personnel (DMP) depuis sa mise en place", dont Le Monde a eu connaissance.

      Défaillance de stratégie et de pilotage de la part de l'Etat, manque d'une évaluation rigoureuse de son utilité, insuffisance grave de suivi financier: les critiques sont nombreuses.



  • 4 octobre 2012 - rue89.com
    • Dossier médical personnel : gâchis et conflit d’intérêts à tous les étages
      Le dossier médical personnel (DMP) est une illustration du mal français : d’abord on confie à des technocrates la conception de projets compliqués. Ensuite, on essaie de les appliquer dans la réalité. Enfin, on se rend compte qu’il aurait déjà fallu interroger les gens sur le terrain.

      Combien de temps la ministre de la Santé laissera-t-elle l’Asip « poursuivre son déploiement » ?

  • 26 octobre 2012 - assemblee-nationale.fr
    • Assemblée nationale : Deuxième séance du vendredi 26 octobre 2012
      M. Christian Paul, rapporteur. Pendant toutes ces années, nous nous sommes forgé notre conviction. Entre 2004 et 2007, premier âge du DMP, il s’est produit un véritable scandale en termes de politiques publiques, et le dispositif, qui s’est révélé très coûteux, a été de ce fait remis en cause après 2007. Il a été probablement mal piloté depuis, et quasiment abandonné, en tout cas sur le terrain politique, lors du retour de M. Bertrand au ministère de la santé. Cet échec doit être souligné en termes de pilotage des politiques publiques et de réponse aux besoins des professionnels de santé, dont nous sommes extrêmement soucieux.

      Mme Marisol Touraine, ministre. Si nous voulons aller vers un DMP de deuxième génération, recentré sur la coordination des soins, nous devons susciter une demande sociale, ce qui supposera de changer les modalités non seulement de son déploiement mais aussi de sa mise en œuvre, et il faudra réfléchir à un portage différent du projet.

  • 28 janvier 2013 - Le Quotidien du Médecin
    • Le DMP, nouvelle année zéro
      Gouvernance sur la sellette, redéfinition encore floue du périmètre du dossier médical personnel, critiques des médecins et des politiques... : la reprise en main du DMP est en route.
      Mais pour quels objectifs ? Marisol Touraine ne s’exprime plus sur ce dossier sensible, réduisant aux conjectures les observateurs.


  • 19 février 2013 - Cour des comptes
    • Le coût du dossier médical personnel depuis sa mise en place
      Dans ce rapport, la Cour considère que l’absence de suivi financier précis et l’impossibilité de consolider le montant des fonds publics considérables consacrés, sous de multiples formes et par un grand nombre d’acteurs, au DMP ne sont pas seulement gravement préjudiciables à l’appréciation de son coût réel. Ces défaillances attestent aussi d’une absence particulièrement anormale de stratégie et d’un grave défaut de continuité de méthode dans la mise en œuvre d’un outil annoncé comme essentiel à la réussite de profondes réformes structurelles.

      La Cour considère comme particulièrement préoccupant qu’il n’ait pas encore été remédié alors qu’elle a à plusieurs reprises, notamment dans ses rapports publics annuels de 2008 et 2009, alerté les autorités compétentes sur les risques d’une telle situation, à la fois en termes de dérive des coûts et de non réalisation des objectifs espérés.

      Télécharger le rapport

  • 5 avril 2013 - Gérard Bapt sur Rue 89
    • Pour un dossier médical personnel de seconde génération
      La Ministre des Affaires Sociales et de la Santé, Marisol Touraine, acte ainsi l’échec du DMP première version.

      La condition de la réussite réside dans la mise en place d’une gouvernance solide portant une vision stratégique de l’usage du numérique de santé définie par le Gouvernement, impliquant échéances et évaluations.
      Projet au service des patients et des soignants, il est aussi la condition de la renaissance d’une filière industrielle du logiciel médical (20 000 emplois), riche d’atouts innovants utiles, mais aujourd’hui sinistrée et sans repère.


  • 28 novembre 2013 - Le quotidien du médecin
    • Jean-Yves Robin, « monsieur DMP », quitte ses fonctions le 30 novembre
      Le père de la « relance » du DMP quittera à la fin du mois la direction de l’Agence des systèmes d’information partagés de Santé (ASIP-Santé)...

      Le ministère de la Santé a naturellement salué « le travail considérable accompli par l’ASIP-Santé et Jean-Yves Robin ». Il n’en reste pas moins qu’à l’automne 2012, Marisol Touraine n’avait pas mâché ses mots, jugeant que les DMP ouverts étaient « largement théoriques », et que les professionnels « n’y voyaient pas un soutien à leur pratique quotidienne ». Marisol Touraine avait plaidé pour un DMP de 2e génération, orienté vers les maladies chroniques.

      La saga du DMP continue.

  • 4 décembre 2013 - 01 Business
    • Fiasco du dossier médical informatisé : Le Canard Enchaîné présente la note
      Un contrat plutôt favorable au consortium [conduit par la SSII Atos et sa filiale Santeos] puisqu’il prévoit que l’hébergement soit rémunéré sur la base d’un minimum de 5 millions de dossiers et tant pis s’ils sont plus de douze fois moins nombreux.

      Enfin, Le Canard évoque des « soupçons de conflits d’intérêts ». [...] Juste avant son passage à l’Asip Santé, Jean-Yves Robin était directeur général de Santeos. Citant « un connaisseur du dossier », Le Canard Enchaîné avance qu’il serait aujourd’hui « en pourparlers pour y retourner ». 

  • 23 juin 2014 - ticsante.com
    • Le DMP deviendrait "partagé" et serait piloté par la Cnamts
      Devant une centaine d'acteurs de la santé rassemblés dans son ministère, Marisol Touraine a dévoilé les quatre orientations de la future loi de santé qui sera présentée en conseil des ministres en septembre avant d'être examinée début 2015 par le Parlement.

      La ministre a indiqué que la "relance" de ce dispositif, qui peine toujours à se déployer depuis dix ans, était "d'ores et déjà engagée", annonçant que la maîtrise d'oeuvre serait confiée à l'assurance maladie.

      Le DMP de deuxième génération serait ciblé sur les malades chroniques et les personnes vieillissantes [...]. Il sera davantage un "outil de partage d'information" qu'un dossier propre au patient, indique-t-on de même source.

  • 16 juillet 2014 - ticsante.com

  • 13 avril 2015 - Assurance & Banque 2.0
    • Le DMP confié à l’Assurance maladie
      Un rebondissement de plus ? Moribond depuis son lancement et coûteux pour les contribuables, le DMP va-t-il enfin connaître un nouveau départ avec sa responsabilité confiée à la Cnamts ?

  • 4 mai 2015 - DSIH
    • DMP : Nicolas Revel se donne deux ans
      « Je souhaite déployer, dans un délai bref de deux ans, un DMP efficace en lien avec les professionnels qui doivent avoir envie de l'utiliser », déclarait Nicolas Revel, directeur général de la CNAMTS, le 8 avril dernier, devant la commission des Affaires sociales du Sénat.

  • 23 juin 2015 - Centre Presse
    • L'hôpital de Châtellerault teste le carnet de santé numérique
      L'hôpital de Châtellerault est le premier établissement du Poitou-Charentes à être équipé d'une borne tactile interactive permettant aux patients de créer eux-mêmes leur dossier médical personnel (DMP).
      Utile, précieux et efficace pour un médecin, n'importe où en France, en urgence ou pas, qui peut ainsi en quelques clics connaître votre passé médical, à défaut d'avoir votre carnet de santé classique (papier) sous les yeux.
      Sauf qu'à l'heure actuelle, les médecins ne prennent pas forcément le temps de renseigner la fiche informatique définissant le profil médical du patient, reconnaît un représentant de l'ARS (Agence régionale de santé) qui soutient ce dispositif.

  • 21 septembre 2015 - La Lettre de Galilée
    • Le petit DMP est attendu à la caisse
      À force d'échecs et de dossiers qui sentent le moisi, l'État jette l'éponge et rentre dans la cage du loup. La CNAMTS bonne payeuse mais laissée à l'écart depuis une décennie est appelée à la rescousse.
      Orwell n'est pas loin. Après un monopole sur les données de remboursement, voici un monopole en perspective sur les données médicales. Le dossier médical devient un outil redoutable de contrôle de la consommation/distribution des soins.

  • octobre 2015 - La santé, bien commun de la société numérique
    • Rapport du Conseil National du Numérique remis à la Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes
      À ce titre, le Dossier Médical Personnel (DMP), qui semblait au départ être une innovation tant pour les professionnels de santé que pour les patients, constitue un cas d’école particulièrement éclairant de l’obsolescence d’un certain modèle d’innovation, fondé sur la conception en chambre de produits et de services, l’évaluation de ressources, l’amélioration par à-coups successifs. Un modèle d’innovation planifiée qui ne permet plus de répondre à la demande des usagers ni aux exigences du marché. La commande publique et les multiples programmes d’investissement ne semblent pas non plus constituer un levier bien suffisant à la structuration d’une filière.

  • 18 octobre 2016 - ticsante.com
    • DMP: un déploiement dans neuf départements pilotes à partir de décembre
      Le déploiement du dossier médical partagé (DMP) devrait débuter en décembre dans neuf départements pilotes, a annoncé le directeur général de la Caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts), Nicolas Revel, lors d'une audition par la commission des affaires sociales du Sénat le 5 octobre.

Nouvelles d’ailleurs

  • Canada


  • États-Unis

    • Les Etats-Unis face à la sécurité des données de santé - JIM - 21 décembre 2006
      Extraits :
      La faillibilité des systèmes de sécurité informatique conforte aujourd’hui un grand nombre de médecins américains dans leur réticence à utiliser cette voie pour enregistrer leurs données.
      Un cycle pervers semble se mettre en place : l’outil informatique destiné à offrir un panorama exhaustif quand à l’état de santé d’un patient redevient une coquille vide en raison de l’impossible confiance des individus.


  • Royaume-Uni

    • Le NHS abandonne son projet de système d'information centralisé, mais conserve le dossier médical numérique - bulletins-electroniques.com - 9 novembre 2010
      Extraits :
      Le Department of Health (DH, ministère de la santé) a annoncé le 9 septembre 2010 l'abandon du projet d'un système d'information unique et centralisé pour le National Health System.
      Le DH décrit la nouvelle stratégie IT pour le NHS comme : "une approche modulaire, permettant aux NHS Trusts (Organisations du NHS) d'introduire des changements à plus petite échelle, en adéquation avec leurs besoins et leurs capacités.


  • Suisse

    • Genève s’offre un énorme gâchis à 10 millions - La Tribune de Genève - 1er Juillet 2006
      Extraits :
      "Son coût élevé aura porté le coup fatal au projet, mais sans doute portait-il dans ses germes les raisons de son échec."
      "C'est le syndrome genevois, qui consiste à élaborer des solutions globales, soi-disant prêtes à l'emploi, mais tout compte fait détachées des contingences matérielles et qui finissent par se casser les dents sur la dure réalité."

    • "Trop cher", le dossier médical numérisé est sabordé - La Tribune de Genève - 1er Juillet 2006
      Extraits :
      "Beaucoup trop cher et mal ficelé..."

    • Projet national de cybersanté: fortes réticences - 24 heures - 1er avril 2007
      Extraits :
      "Le projet national de "cybersanté" a subi de fortes critiques lors de la procédure de consultation tant de la part des acteurs du secteur que des partis."