Blog Odyssée » 2008 » August

Archive for August, 2008

Leçon afghanes

Wednesday, August 20th, 2008

La mort de dix militaires français nous frappe d’autant plus que, fort heureusement, c’est encore, pour nous, un événement exceptionnel.

Le blog Secret Défense donne des éclaircissements édifiants sur les circonstances du drame.

  1. Les talibans ont eu l’initiative. La colonne française a été prise par surprise. Les talibans, même s’ils ont perdu des hommes au cours de l’action, avaient décidé où, quand et comment agir. Les Français n’ont pu que réagir. A la guerre, avoir l’initiative est en général plutôt bon signe.
  2. La colonne française a été attaquée dans un col. Elle n’avait, au sens propre, pas la capacité de voir au delà de la colline. Des moyens aériens, drones ou hélicoptères, auraient pu précéder la colonne et reconnaitre les lieux. La France n’a pas de drones en Afghanistan, et elle ne possède que deux très précieux hélicoptères Caracal, qui ont utilisés plus tard pour l’évacuation sanitaire.
  3. A l’approche du col, les paras ont débarqués des VAB qui leur assuraient un minimum de protection. C’est à pied qu’ils sont allés reconnaître les lieux et qu’ils ont été pris sous le feu de l’ennemi. Les habitudes et règlements de l’infanterie (légère) ont été respectés. Faute de moyens aériens, n’était-il pas possible d’envoyer un véhicule blindé reconnaître l’itinéraire ?

Par une étrange et cruelle coïncidence, ces circonstances font écho à de récentes discussions de vacances avec un ami de voile de longue date, qui travaille depuis plusieurs années à la conception de drones au sein d’une grande entreprise française. Il me disait que les Canadiens sont devenus clients de son entreprise car, extrêmement concernés par la vie de leurs soldats, ils refusent d’intervenir militairement sans recueil d’informations préalable.

Le drame récent démontre que la France n’a pas ces scrupules.

Pire, lors d’une intervention à la radio, l’auteur du blog Secret Défense expliquait que les militaires français achètent de leurs deniers une partie de leur matériel – par exemple des duvets pour avoir chaud la nuit ou des chaussures de qualité pour pallier l’obsolescence des traditionnelles Rangers.

Le drame afghan démontre malheureusement que les errances du DMP semblent généralisées au sein de l’administration :

  1. un total manque de vision (qui donc sait ce qu’on va faire dans cette galère ? qui peut encore croire aux arguments infantilisants qui nous sont servis ?)
  2. un manque de moyens qui rend bien pitoyable la fanfaronnade politique (et sa technique récente de story telling)
  3. une stratégie inadaptée aux enjeux modernes (… en retard d’une guerre)
  4. une profond dédain pour les acteurs de terrain (la piétaille).

Est-ce exagéré de comparer un conflit militaire et le monde de la santé ? Y-a-t-il un rapport entre le combat par les armes pour la sécurité et la lutte individuelle pour conserver ou restaurer la « paix des organes » ?
Je le crois, et je suis persuadé que ce sont deux domaines dont les ressorts récents peuvent être compris en utilisant un modèle commun de « société » d’hommes ou de cellules confrontées à des menaces internes ou externes, et des moyens technologiques de recueil d’information et d’action plus ou moins ciblées, plus ou moins pertinentes.

Le bilan terrifiant, c’est que la France démontre dans les deux domaines qu’elle est plus proche de l’ex-URSS que d’un pays moderne…


css.php